Léa la nuit

Armoire et peur de nuitCertains soirs, la nuit tombée,
tapi sous le lit de Léa,
veille un brigand chapardeur
voleur de rêves et de cauchemars
Une fois ses larcins dérobés
il prend le temps de les classer
par taille et par couleur
pour ensuite les recouvrir
de grandes toiles d’araignée
et enfin s’en va les cacher
dans une malle d’osier
tout au fond du grenier.

Léa, pour se coucher,
saute sur son lit
d’une grande enjambée,
les yeux fermés,
comme pour un peu se protéger,
puis se camoufle sous la couette
la tête enfouie dans l’oreiller !
Elle s’endort ainsi
en se disant qu’au matin
c’est sûr et certain :
il n’y aura plus personne
sous son sommier de bois…

Mais où s’en va-t-elle
cette sinistre fripouille,
ce brigand chapardeur
de nos trous de mémoire ?
Ne serait-il pas
simplement par hasard
passé par chez vous,
caché sous un lit,
ou peut-être une armoire ?…

Réfléchissez bien :
vous souvenez-vous
des rêves et cauchemars
de votre nuit dernière ?