Effets secondaires du traitement

Mais on découvrit au bout de quelques mois les effets secondaires de ce traitement :
les habitants de Yapapir se sont mis à « faire » de l’injuriothérapie à torts et à travers, au delà des séances thérapeutiques. Proliférer des injures devint une habitude quotidienne, une nécessité salutaire, une sorte de minimum de bien-être essentiel à la vie… Cette méthode de soin rendait au fil du temps la vie collective impossible !

Ainsi, en cette époque, les habitants de Yapapir ne pouvaient plus se parler gentiment. Personne ne choisissait plus la politesse et le savoir-vivre (vous savez : dire Bonjour, dire Au revoir, merci pardon et toutes ces choses de la vie quotidienne), tant ils étaient effrayés par le risque d’être rattrapés par l’Atristiriâm.

Boulangerie et colère