Le petit garçon qui part au pays des voitures qui parlent

Le petit garçon a très très très sommeil.
Il se couche en baillant.
Il espère bien partir jusqu’au pays des rêves…

Voiture qui parle

C’est au pays des rêves qu’il a découvert une nuit de drôles de voitures : des voitures qui savent parler. Elles sont extraordinaires !

Mais ce pays est bien trop loin.

Nous ne pouvons pas nous y rendre avec une voiture normale, comme celles qui ne parlent pas, ni même avec un camion : le chemin est trop long, nous tomberions en panne avant d’être arrivés…

De toute manière, n’insistez pas, il n’existe qu’un seul moyen pour se rendre au pays des voitures qui parlent : c’est de dormir et de rêver…

Combien de fois vous faudra-t-il le répéter ?

Les voitures qui parlent vivent toutes dans le ciel.

Le jour, on ne les voit pas : elles éteignent leurs phares et elles dorment. Elles se cachent dans les nuages, et ne font aucun bruit. Et puis quand elles parlent, personne ne peut les entendre : regardez donc le ciel et voyez comme il est grand et comme il est loin !

Si par hasard un avion passe par là, elles savent s’enfuir à toute vitesse, sans se faire prendre. Elles ont l’habitude et elles connaissent par cœur les avions, leurs pilotes et les recoins de tous les nuages.

Les voitures qui parlent ne jouent que la nuit. Mais on ne les voit pas. Quand nous regardons le ciel, la nuit, nous ne savons contempler que les étoiles… et nous nous trompons : il faut aller dans les nuages en rêvant pour découvrir que les étoiles sont en réalité des phares, les phares des voitures qui parlent.

Mais comment voulez-vous le deviner ?

Parfois, les voitures qui parlent se mettent à éclairer toutes ensemble la lune. Elles trouvent cela très amusant. D’autant plus qu’en bas, sur la terre, personne ne comprend vraiment pourquoi la lune est si brillante ces soirs là ?

Mais comment voulez-vous le deviner ? Il paraît même que la plupart des grandes personnes ont oublié les rêves qu’elles faisaient quand elles étaient enfants…

Voiture qui parle rose

Le petit garçon est très content : pendant sa sieste, il a joué avec les voitures du pays des rêves.

Il n’y avait avec lui que des enfants. Il faut certainement être un enfant pour pouvoir jouer avec ces voitures là.

Il semble en plus que les voitures qui parlent ont peur des grandes personnes parce que les grandes personnes ne croient plus aux voitures qui parlent.

C’est donc vrai : les grandes personnes sont des gens qui oublient les rêves qu’ils faisaient quand ils étaient enfants…

Alors le petit garçon se demande à quoi peuvent bien rêver les grandes personnes ?

Le problème, c’est que pour le savoir, il va falloir attendre, attendre, attendre un bon moment, parce que c’est très long d’être grand.

Le petit garçon se dit que quand il sera grand, les voitures qui parlent auront peur de lui. C’est un peu triste et un peu décevant, mais ce n’est pas vraiment grave, pense le petit garçon. Quand je serai une grande personne, moi, je les aurais oublié, ces voitures qui parlent… Mais il y aura toujours des bébés et des enfants, pour aller découvrir le pays des rêves.

Mais au fait, de quoi parlent-elles, ces voitures qui parlent ?

Pour le savoir, c’est maintenant qu’il faut dormir.
Bonsoir, doux rêves et bonne nuit !